Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CM2 Sévigné Narbonne

CM2 Sévigné Narbonne

En route vers la 6 ème !

Articles avec #mamy ward catégorie

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #MAMY WARD
Les jeux de Gégé au temps de Mamy Ward

La classe a découvert ce qui suit après la lecture d'extraits de Nos jeux et nos jouets dans les années 1950 et 1960 de Claudine Demanie aux éditions Wartberg.

Après la seconde guerre mondiale, il y a beaucoup de naissances dans les familles, c'est ce qu'on appelle le BABY-BOOM. Portés par la frénésie de consommation qui vient de s'emparer des familles françaises, les fabricants de jouets rivalisent d'imagination et diversifient leur offre.

Gégé a 7 ans en 1954...

Dans les magasins de jouets, les garçons sont à l'honneur avec l'apparition des trains électriques, des trottinettes, des circuits automobiles,des voitures à pédales, des constructions en Meccano... Les Lego n'existent pas encore, les consoles de jeux vidéo encore moins.

Pour les petites filles, berceaux, poussettes et landaus sont les répliques exactes des modèles que possèdent les mamans. Les jeunes demoiselles baptisent leurs poupées: MARTINE, comme l'héroïne de leurs livres préférés.Du côté des dînettes, casseroles et vaisselles sont joliment décorées et pour la nourriture, il suffit de les fabriquer en pâte à modeler.

Et dans la cour d'école que se passe-t-il?

A l'école des garçons, Gégé doit très certainement jouer au foot (en se prenant pour Pelé le roi du ballon) ou être pris dans une course folle,à moins qu'il ne joue aux billes ou aux osselets.

A l'école des filles, une ronde est improvisée et on entend "C'est gugusse avec son violon qui fait danser les filles...", on joue à la marelle qui a été tracée à la craie blanche, pour aller de la "terre" jusqu'au "ciel" et des petits jeux font leur apparition: yoyos, toupies...

Si on sortait?

Les photos ont été prises au musée international du jouet à Pézénas. Si vous passez par là-bas, vous découvrirez tous ces jeux en réel.

Musée du Jouet

www.museedujouetpezenas.com/

Les jeux de Gégé au temps de Mamy Ward
Les jeux de Gégé au temps de Mamy Ward
Les jeux de Gégé au temps de Mamy Ward
Les jeux de Gégé au temps de Mamy Ward
Les jeux de Gégé au temps de Mamy Ward

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #MAMY WARD, #Arts visuels
Mamy Ward, Doisneau et arts visuels

Doisneau a beaucoup photographié l'enfance au temps de Mamy Ward. A partir de certains de ses clichés, vous avez eu comme consigne de les prolonger au crayon gris...Vos productions sont très belles.

Margaux

Margaux

Ylan

Ylan

Fabio

Fabio

Isalis

Isalis

Sabri

Sabri

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #MAMY WARD, #Arts visuels
Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge

La maîtresse qui est un peu magicienne a réussi à inviter les élèves au cinéma pour voir LE BALLON ROUGE pendant la période où ils étaient plongés dans la vie de Gégé. Le petit garçon Pascal a presque son âge et le film sort sur les écrans au temps de Mamy Ward. Ce court-métrage de 1956 réalisé par Albert Lamorisse a fait l'objet d'un livre qui a le même titre. Il a été publié à L'Ecole des loisirs et nous retrouvons l'atmosphère des rues de Paris qu'a connu Gégé.

Le film, sans effets spéciaux, a été apprécié à l'unanimité

Synopsis

Paris, dans les années 50. Pascal, un bambin de 6 ans, libère un ballon rouge accroché à un réverbère. Le ballon se met à suivre l'enfant partout où il se rend. Cette étonnante complicité entre le petit bonhomme et le jouet suscite la curiosité, puis la jalousie des enfants plus grands qui, cherchant en vain à s'approprier ce ballon apprivoisé, finissent, de dépit, par le faire éclater. Pour consoler Pascal, meurtri par la disparition brutale de son compagnon, des centaines de ballons multicolores affluent de tous les coins de Paris et s'attachent à l'enfant pour l'emporter dans les airs...

Extrait du livre:

Il y avait une fois un petit garçon du nom de Pascal. Il n'avait ni frère, ni sœur et il était triste d'être seul à la maison. Un jour il avait ramené un chat perdu et aussi, plus tard, un jeune chien abandonné. Mais sa maman trouvait que ces bêtes salissaient trop. Et Pascal se retrouvait toujours seul sur les parquets bien cirés de sa maman. Or, un matin, sur le chemin de l'école, il aperçut, accroché à un bec de gaz, un beau ballon rouge. Pascal posa sa serviette par terre, monta au réverbère, décrocha le ballon et courut avec lui jusqu'à la station d'autobus.

Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge
Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge
Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge
Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Pour faire le dessin d'un poème, #MAMY WARD
L'auvergnat - Brassens

Au milieu du récit Mamy Ward, Gégé rencontre Brassens grâce à son oncle René Fallet qui est le meilleur ami du chanteur. Nous sommes en 1954 et Tonton Georges chante sur les ondes L'AUVERGNAT en hommage à son hôte Marcel Planche qui l'a hébergé dans des conditions difficiles pendant la seconde guerre mondiale.

En classe , nous avons chanté L'Auvergnat que les élèves ont illustré avec beaucoup d'amour.

En supplément, à la suite de l'enregistrement de l'hymne de Gégé, vous pourrez voir "en vrai" son oncle René Fallet dans La cane de Jeanne. Il est Impasse Florimont à Paris, là où Brassens était accueilli chez l'auvergnat.

Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'Auvergnat qui, sans façon,
M'as donné quatre bouts de bois
Quand, dans ma vie, il faisait froid,
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
M'avaient fermé la porte au nez…
Ce n'était rien qu'un feu de bois,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encor’
A la manièr' d'un feu de joi’.

Toi, l'Auvergnat quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel.

Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'hôtesse qui, sans façon,
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim,

Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
S'amusaient à me voir jeûner…

Elle est à toi cette chanson,
Toi, l'Etranger qui, sans façon,
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris,
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
Riaient de me voir emmené…
Ce n'était rien qu'un peu de miel,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand soleil.

Toi l'Etranger quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel.

L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #MAMY WARD
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.

Début Septembre, sortie des CM2 à la médiathèque pour voir à quoi ressemblait Narbonne au temps de Mamy Ward.

Article Blog Médiathèque:

En marge de l’exposition patrimoniale présentée actuellement à la Médiathèque du Grand Narbonne et ce jusqu’au 19 septembre, nous vous proposons une évocation de quelques commerces narbonnais tout au long du siècle dernier.

En partant des anciennes publicités retrouvées dans les collections de la Médiathèque du Grand Narbonne, cette exposition, réalisée par le secteur Patrimoine de la Médiathèque, fait revivre quelques enseignes narbonnaises et rappelle ce qu’elles sont devenues de nos jours.

Cette exposition n’aurait vu le jour sans l’aide précieuse de plusieurs collectionneurs narbonnais qui nous ont ouvert leurs collections : la famille Bouscarle-Sallis qui nous a permis d’accéder à son fonds de photographies et de cartes postales, Messieurs Pierre Subra et Robert Cazilhac pour le prêt de nombreux documents et objets, ainsi que pour leur participation active à la conception de l’exposition.

Quelques magasins emblématiques :

Le bâtiment des « Dames de France », de style haussmannien, fut construit entre 1900 et 1907 à l’emplacement de l’ancien Palais de la Vicomté de Narbonne. Au cours de la révolte viticole de 1907, les pierres de construction furent utilisées pour dresser des barricades.

Située rue droite, la mercerie bonneterie Chavernac était une véritable institution à Narbonne et avait pour enseigne « Aux deux passages ».

Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Collet
Publié dans : #MAMY WARD
Les actualités du 16 septembre 1954 chez mamy Ward

Voici quelques émissions que Gégé aurait pu voir chez Mamy Ward : traversée de la Manche à la nage, Grand Prix de France de moto-cross, jeux traditionnels écossais, championnat de bûcherons…et Popeye in english!

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra IBANES
Publié dans : #MAMY WARD
Mamy Ward, Gégé et le salon de l'enfance

Comme c'est mercredi, c'est le temps des loisirs (mais attention de ne pas oublier vos leçons pour demain). Je vous propose, aujourd'hui, un voyage au salon de l'enfance au temps de Gégé afin de découvrir ce qui se passait à votre âge en 1954...Peut-être est-ce lui qui crie de joie dans l'un des manèges?

Ce sujet des Actualités françaises présente une vision du Salon de l'Enfance centrée exclusivement sur les activités ludiques auxquelles participent les enfants. On ne voit ainsi le Salon qu'à travers les yeux de ceux-ci : les images diffusées ne montrent que des jeux et des jouets, et non les autres stands, consacrés par exemple à l'éducation ou à l'alimentation enfantine. Le reportage insiste sur la variété des jeux et des loisirs proposés aux enfants, présentant à la fois des jouets modernes (train électrique, ferry-boat télécommandé, home-trainer) et des jeux traditionnels (mât de cocagne, tir). Il s'emploie donc à illustrer la nouvelle place centrale accordée à l'enfant dans la société française. Les exclamations et rires enfantins donnent de la sorte l'image d'une jeunesse insouciante et riche de promesses pour l'avenir.

Christophe Gracieux

CLIQUER CI-DESSOUS

INA - Jalons - Le Salon de l'Enfance 1954

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanes
Publié dans : #Littérature, #MAMY WARD
L'école autrefois avec Mamy Ward

Repères

Le récit se déroule il y a un demi-siècle, dans les années 1950 à 1960. A cette époque, l'humanité sort tout juste de la deuxième guerre mondiale. Les Soviétiques envoient leur Spoutnick dans l'espace avec la petite chienne Laïka, mais pas encore Youri Gagarine. On n'est pas près de marcher sur la Lune. La Guerre de boutons de Louis Pergaud, n'est pas encore devenu un film. Il y a une école pour les filles, une autre pour les garçons. Le jour de congé scolaire n'est pas le mercredi, mais le jeudi...

Gérard Pussey

Gégé (devenu l'auteur de ce récit) raconte son enfance chez Mamy Ward, cette histoire a vraiment existé! Elle se passe à une époque où la publicité s'appelait la réclame, où les cabinets se trouvaient au fond des cours, avec pour tout papier du journal découpé en morceaux. Une époque sans télé, sans ordinateur, sans ennui.

Gégé raconte Paris en 1950, il rencontre son oncle René Fallet (l'auteur de la soupe aux choux qui est devenu un film célèbre) et l'ami de celui-ci, un inconnu, à l'époque, qui chante dans sa moustache, Georges Brassens.

Gégé apprend, regarde, écoute et devient écrivain.

Pendant cette première période, les élèves vont étudier Mamy Ward en littérature mais pas seulement. Ils iront visiter une exposition sur Narbonne en 1950 à la médiathèque, découvriront cette époque en arts visuels avec un travail sur Doisneau et un film qui s'appelle LE BALLON ROUGE. Comme Gégé a rencontré Brassens à ses débuts, la classe apprendra un de ses premiers succès : L'AUVERGNAT. Les élèves exploiteront un livre qui s'appelle CHERE ECOLE et qui parle d'un autre temps, la maîtresse leur apportera d'ailleurs de vrais manuels scolaires que Gégé aurait pu avoir dans son cartable! Pour agrémenter les récréations, nous découvrirons des jeux "vintage" à travers ce blog. Les élèves feront des enquêtes pour des reportages!

NB: Chaque lundi, nous commençons la journée par le quart d'heure culturel et hier, ce fut la découverte de l'univers de Robert Doisneau qui a si bien photographié l'enfance.

Voir les commentaires