Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CM2 Sévigné Narbonne

CM2 Sévigné Narbonne

En route vers la 6 ème !

Articles avec #litterature catégorie

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Notre vie de classe, #Littérature, #On écrit un livre
Du grec ancien en CM2

Ce jeudi 8 décembre, Madame Françoise Alquier qui est professeur agrégée de Lettres classiques et dont le chat s'appelle Homère (devenu la mascotte de la classe avant Choupette mon chat-superstar depuis des années) a dispensé  un cours de grec ancien à toute la classe.

Les enfants l'ont accueillie avec un seul oeil (comme Polyphème) et lui ont dit Kaliméra (bonjour).

Le contact s'est tout de suite établi et pendant une heure trente, la classe a appris les subtilités de l'alphabet grec, ont découvert que de nombreux mots de la langue française dérivaient du grec ancien, ont écouté attentivement un passage de l'Odyssée dans la langue d'Homère (le vrai, pas le chat), ont découvert l'étymologie de leurs prénoms, ont lu oralement des mots en grec( là, j'ai été impressionnée) et ont chanté HEUREUX QUI COMME ULYSSE. Tout sera réinvesti dans le livre qu'ils ont commencé à écrire (publié en mai).

Des élèves avaient préparé un goûter mythologique avec un tableau de bonbons représentant la colère de Zeus, des Nounours cyclopes, des yeux en pâte d'amande. Il y avait aussi des marins en bonbons qui avaient échoué au dessus de la mer des sirènes.

En partant Françoise a eu droit à une haie d'honneur et c'est avec un immense plaisir que nous la recevrons à nouveau à la demande des enfants en 2017.

Je n'en dis pas plus car les élèves ont écrit des textes au sujet de cette expérience et ils seront prochainement publiés sur ce blog.

 

Françoise Alquier une prof de grec pas comme les autres.

Françoise Alquier une prof de grec pas comme les autres.

Andréa transformé en Polyphème.

Andréa transformé en Polyphème.

Du grec ancien en CM2
Du grec ancien en CM2
L'oeil de Polyphème par Bastien . Merci à la maman pour ce magnifique travail!

L'oeil de Polyphème par Bastien . Merci à la maman pour ce magnifique travail!

Du grec ancien en CM2
Buffet mythologique.

Buffet mythologique.

La colère de Zeus en Barbe à Papa (nuages d'orage), éclairs (têtes brûlées) et grêle (dragibus)

La colère de Zeus en Barbe à Papa (nuages d'orage), éclairs (têtes brûlées) et grêle (dragibus)

Nounours cyclope par Hugo et sa Maman (Merci!!!)

Nounours cyclope par Hugo et sa Maman (Merci!!!)

Le Nounours cyclope par Nosybé et sa Maman avec l'oeil d'Andréa...(MERCI!!!!)

Le Nounours cyclope par Nosybé et sa Maman avec l'oeil d'Andréa...(MERCI!!!!)

Les yeux en pâtes d'amande réalisés par Jade....

Les yeux en pâtes d'amande réalisés par Jade....

Le kayak de Thomas de l'Odyssette au dessus de la mer des sirènes.

Le kayak de Thomas de l'Odyssette au dessus de la mer des sirènes.

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #On écrit un livre, #Littérature
Une anomalie sur ce stamnos, à toi de trouver!

Une anomalie sur ce stamnos, à toi de trouver!

Place à l'antiquité cette année avec l'écriture d'un livre en classe. Ce travail se fait en collaboration avec Madame Machado professeur d'Arts Plastiques au collège. Pour mieux comprendre, la classe de CM2 écrira le texte du livre à partir des illustrations de l'album qui seront réalisées par les 6èmes.

Depuis le mois de septembre, les enfants étudient L'Odyssée d'Ulysse et c'est à partir du stamnos attique à figures rouges qui se trouve au British Museum de Londres ( on en profite pour parler de l'Angleterre) qu'est né le projet d'écriture. Ce stamnos représente une anomalie qui est à l'origine de ce travail et notre histoire sera inventée de toute pièce.

Durant les APC, les enfants viendront en petits groupes pour des ateliers d'écriture et nous espérons que ce projet sera finalisé pour le printemps.

Le livre sera publié aux éditions du jais et imprimé à Sète.

De nombreuses activités sont prévues autour de cette aventure : visite à la médiathèque pour un atelier sur le circuit du livre, cours de grec ancien avec Madame  Françoise Alquier, visite ludique du musée des antiquités de Narbonne (?), rencontre avec Nil, Sonia et Thomas qui ont ramé en kayak sur les vagues d'Ulysse pour se rendre à Ithaque et visite de l'imprimerie pour la sortie du livre.

Bravo à mes 31 cyclopes et sirènes pour leur implication dans cette Odyssée littéraire.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette, #Littérature, #On écrit un livre
Odyssette au pays d'Ulysse (7)

Nil, Sonia et Thomas sont passés par Ithaque en Kayak. Ont-ils rencontré Ulysse ? Les sirènes? Les vents d'Eole?

 

 

" Que les jaloux se réjouissent, nous ne prenons pas que du bon temps, nous avons été bien encerclés et arrosés par de nombreux orages depuis l'Albanie jusqu'en Grèce. La mer Ionienne, très belle, parsemée d'îles paradisiaques ( Ithaque étant la plus célèbre ) est assez imprévisible à cause des changements fréquents de direction du vent. Difficile de se lancer l'esprit tranquille dans les grandes traversées ! Plus on apprend à naviguer, plus la mer nous fait peur, l'inconscience nous a permis de franchir en début de voyage des étapes osées mais nous devenons de plus en plus prudents. Cependant on ne peut pas tout prévoir... Par une nuit très calme nous avons pagayé dans une soupe féerique de plancton lumineux, tout allait bien jusqu'à ce que par l'effet venturi un vent violent nous a en un instant ramenés à la réalité ! Il nous entraînait au large, en quelques minutes la mer était déjà bien formée, le fracas des vagues nous exagérait la proximité de falaises, le tout dans l'obscurité la brume... on vous laisse imaginer l'interminable angoisse !

 

 

 

Après 6 mois de voyage nous sommes toujours plus épaté de notre bonne étoile et de la qualité des rencontres : une sorte de providence systématique. L'Odyssette se fait, rincer, encore !

 

 

 

Après la tempête, Palmina Mare *** ! Alexandros le Grand et sa charmante famille nous ont fait découvrir l'hospitalité grecque et nous ont ainsi épargné une seconde nuit à tenir la tente sous l'orage. Avec les bons offices de Pierre Olivier nous avons rencontré Enrique grâce qui notre voyage a pris une nouvelle tournure, les rencontres font le voyage et parfois les rencontres défont le voyage ! Changement de programme, nous n'allons pas dans les Cyclades mais en Crète. En longeant la côte sud de l'île nous espérons échapper au meltem, le puissant mistral grec. Même les diplomates se bousculent pour nous aider, cela a commencé dès le Monténégro ( merci Milosh !) et cela a continué aux portes de Corinthe (Merci Théo, Andreas et Cristos !). Dans le port de Galaxidi, un heureux hasard a fait qu'une simple après-midi autour d'un café s'est terminée en folle soirée d'anniversaire d'une fameuse actrice grecque et de Nil : Merci Hlia, Dina, Faye, Emilie, Angelos, Nikos et tous les fêtards de l'Absinthe ! Puis à Athènes nous avons trouvé une nouvelle famille d'adoption, attentionnée et déjantée, merci Anna, Fanny, Marianna, le Papa, Iro, Anathasia et toute la communauté gitane pour la soirée de bienvenue à Athènes ! Et lorsque l'Odyssette perd la tête, elle est heureuse de trouver le secours de Dimitrogiana pour retrouver ses kayaks dans la nuit ! Nous étions bien heureux aussi que nos vieux amis Sylvain et Emilie viennent partager un bout de notre chemin vague...

 

 

 

Voila, nous avons passé le Détroit de Corinthe ce matin, avec la surprise d'être photographiés par Valérie et Vassili, les correspondants de l'AFP qui ont eut vent de notre aventure...

 

 

 

Et pour tous ceux qui rêvent d'aventures en kayaks mais qui n'ont pas la chance de se libérer 9 mois comme nous le faisons ou qui n'ont pas le matériel, notre ami Enrique de Ionian Exartimenos propose des itinérances en kayak sur un parcours que nous recommandons absolument.

 

 

 

 

L'Odyssette pense bien à vous et vous embrasse !


Odyssette au pays d'Ulysse (7)
Odyssette au pays d'Ulysse (7)
Odyssette au pays d'Ulysse (7)
Odyssette au pays d'Ulysse (7)

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Littérature, #Expression écrite
TANGAPICO

Voici les textes écrits par des élèves lors de la rencontre avec Alexandra Huard (l'illustratrice de Tangapico) au Salon du livre et de la jeunesse le 12 mai à Narbonne.

Suit un travail d'expression écrite (dont les textes ont été tapés par les élèves eux-mêmes en informatique) et d'illustrations pour un recueil qui lui a été offert lors de notre rendez-vous.

Calysta:

Pour faire ses livres, l'illustratrice s'inspire de choses qu'elle voit partout lors de ses voyages, dans des films, des photos etc...Si on veut faire ce métier, il faut 4 ans d'études après le bac. Il faut connaître l'anatomie du corps humain ou animal par cœur pour mieux dessiner les personnages.

Bénédicte:

Les reflets dans l'eau sont peints à l'aquarelle alors que les paysages et les personnages sont faits à la gouache. L'aquarelle sert à peindre l'eau pour la transparence. Les reflets des animaux ne sont pas pareils que ceux qui sont sur le bord du rivage car l'illustratrice voulait mettre de la magie dans le livre. Par exemple, le paresseux sourit alors que dans son reflet il tire la langue et le léopard qui regarde passer le bateau cligne de l’œil lorsqu'il est peint dans l'eau.

Djenna:

Jeudi 12 mai, nous sommes allés voir l'illustratrice du livre de , de, de...TANGAPICO! On a de la chance, on va être connus dans tout Narbonne, non, tout le Languedoc - Roussillon, non, toute la France, NON! TOUTE L'EUROPE! Et là ça sonne! Bon, c'est vrai , j'exagère comme d'habitude, hihi! J'ai appris que lorsqu'on dessine , pour les proportions, la taille de la main est égale au visage (pour un adulte, nous on est encore petits) et qu'entre les deux yeux il y a l'espace où on pourrait en dessiner un (cette fois pour les grands et les petits, donc pour nous aussi). Et moi comme métier, je ferai...SUSPENS, je ferai...RE-SUSPENS... PEINLLUSTRATRICE! Oui, je sais, ça n'existe pas ...en gros c'est être peintre, illustratrice et aussi un peu humoriste! Bref excusez-moi de ne pas bien parler français!

Alyssa:

L'illustratrice était simple et a répondu à toutes nos questions, l'heure a passé si vite que l'on aurait voulu que ça continue encore. Elle sera au Salon du livre et Emilie va lui demander un autographe pour le livre de la classe.

TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO
TANGAPICO

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Notre vie de classe, #Littérature
Lisa
Lisa

Comme nous travaillons sur TANGAPICO pour le Salon du livre jeunesse (nous rencontrerons l'illustratrice, Alexandra Huard, le 12 mai prochain) et que cet album s'inspire du fleuve Amazone, la classe a invité Robert Taurines à l'école pour une conférence sur les YANOMAMIS. C'est le long du Rio Ocamo , sous l'impressionnante canopée de la forêt amazonienne, qu'il a vécu plusieurs mois en immersion, au sein de cette tribu.

Robert Taurines qui a réalisé une série de grands reportages sur le Mozambique, le Pérou, le Nicaragua, l'Inde, l'Equateur, le Honduras... a publié ses photos dans des magazines tels que L'Evènement du Jeudi, Géo, Atlas, Peuple du Monde... et a obtenu plusieurs prix internationaux.

Laissons la parole est aux enfants qui vont vous raconter leur voyage au pays des " fils de la lune"...

Margaux:

En Amazonie, il n'y a pas de commerces comme chez nous. Les indiens doivent chasser et pêcher.Ils croquent les poux qu'ils se retirent de tête en tête au lieu de les relâcher dans la nature mais ils ne mangent pas que ça. Ils chassent et celui qui tue l'animal ou le poisson n'a pas le droit de le consommer.

Les indiens se servent des peaux d'animaux pour faire des hamacs. Là-bas, ils ont des coiffures plutôt bizarres, un peu comme les moines avec leur calvitie. Les cheveux sont coupés de cette façon pour représenter la lune.

Camille:

Les Yanomamis ont des arcs immenses avec de très grandes flèches. Nous en avons vues de trois sortes:

- La flèche où il y avait du poison

- La flèche pour la pêche

- La flèche pour la chasse au singe.

Lise:

Les conditions de vie en Amazonie sont affreuses, il pleut beaucoup, il y a de l'humidité.Les indiens mangent des vers, des poux et il y a beaucoup de dangers.Les piqûres de moustiques sont mortelles mais les serpents aussi sont très dangereux, quand ils mordent, en quelques minutes, on meurt!

Chiara:

Le maquillage des indiens est très spécial, il est fait à partir de plantes (le roucou) et de cendres. Quand les indiens sont en deuil, ils se maquillent les joues en noir. Les femmes et les filles sont très coquettes, elles se maquillent pour des évènements .

Djenna:

La tribu Yanomami mange des termites, du singe, des insectes mêmes vivants, des bananes. Moi? franchement euh...manger des insectes vivants,ahahaha...Même la maîtresse ne mangerait pas ça! Tout le monde préfèrerait même manger des épinards.

Calysta:

Quand Robert est arrivé dans la tribu la plus reculée d'Amazonie, les indiens n'avaient jamais vu la civilisation donc ils vivaient comme au temps des hommes préhistoriques.Yanomami veut dire "fils de la lune" donc ils se rasent le haut du crane en forme de pleine lune.Comme Robert avait de la barbe, ils croyaient que c'était ses cheveux donc ils le regardaient à l'envers.

Pour cette tribu, les garçons ont plus d'importance que les filles car ils vont au combat.Un bébé garçon a attrapé une maladie à cause d'un moustique( le paludisme) et donc le Chamane du village a essayé de le guérir avec des rites ancestraux.Il a aussi demandé à l'ami de Robert de le soigner et au moment de prendre le médicament (du paracétamol) le bébé est mort.

Hugo: (suite)

La tribu des Yanomamis était triste d'avoir perdu un garçon qui aurait pu devenir un guerrier, ils ont cru que l'ami de Robert était coupable et qu'il l'avait tué. Ils se sont concertés pour savoir s'ils allaient leur laisser la vie sauve. Robert et son ami ont du avoir très peur.

Ange:

Le photographe qui faisait la conférence nous a dit que son ami avait amené un feu d'artifice. Quand ils l'ont lancé, les indiens Yanomami ont couru dans tous les sens, ils se cognaient , tombaient par terre... Ensuite, ils en ont redemandé un autre mais les explorateurs n'en avaient plus.

Fabio:

Les femmes s'occupent des jardins où elles font pousser plus de 60 espèces végétales. Les Yanomamis se nourrissent de noix, de crustacés et de larves d'insectes. Ils apprécient beaucoup le miel sauvage.

Conférence au théâtre de l'école

Conférence au théâtre de l'école

De Tangapico aux Yanomamis...
Comme nous sommes un premier avril, des poissons en billets d'entrée...

Comme nous sommes un premier avril, des poissons en billets d'entrée...

Théo

Théo

Camille

Camille

Chiara

Chiara

Lyna

Lyna

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Littérature
TANGAPICO

Un voyage initiatique époustouflant, au coeur de la jungle !

Marcus a 9 ans et pas la moindre envie de s’embarquer sur le Christo Valdès pour remonter le Tangapico et rejoindre son père au fond de la jungle. D’autant que, dès la première étape, il doit se soumettre à une étrange loi. Échanger l’une de ses possessions (baskets, baladeur mp3, console de jeu portative…) contre des babioles et autres gris-gris parfaitement inutiles ! Mais peu à peu, les rives se resserrent et la végétation bruissante déborde sur le fleuve…

- Une aventure riche en surprises

- … qui mène l’enfant de la société de consommation à la magie qui change la vie.

- Des images époustouflantes, rappelant Le Douanier Rousseau, pour rêver sans fin !

Voyage initiatique / jungle / Amazone / animaux / troc

Si je vous invite à découvrir très prochainement, en classe, le fabuleux récit de Tangapico, vous pouvez malgré tout, dès aujourd'hui, partir en voyage avec cette très jolie vidéo.

Tangapico on Vimeo

▶ 4:08

vimeo.com › Alexandra Huard › Videos

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Le Printemps des Poètes, #Enregistrement d'un livre sonore, #Littérature
Livre sonore : Poésies pour les rois de France

Cette semaine, les élèves vont commencer par petits groupes à enregistrer leur livre sonore : Poésies pour des rois de France de Miton Gossare (Editions de l'hydre)

Lors du Printemps des Poètes, la classe présentera son travail à travers une lecture théâtralisée. Deux dates sont à retenir:

-Le mardi 8 mars à 17H30 au théâtre de l'école.

-Le vendredi 11mars, à partir de 14 heures, à l'auditorium de la médiathèque, en présence des membres de la bibliothèque sonore de Narbonne.

Merci à Miton Gossare d'avoir autorisé les plus jeunes donneurs de voix de France (et de Navarre), à enregistrer ses poèmes.

NB: Pour tout savoir sur ce projet, une rubrique du blog est consacrée à l'enregistrement du livre sonore.

Focus sur Miton Gossare (article Sud Ouest 24 /06/14)

Miton Gossare, habitante du Coux-et-Bigaroque vient de sortir deux livres pour enfants.

« L’'histoire présentée dans les manuels scolaires m'’a toujours ennuyée. J’'ai toujours préféré les livres qui racontaient l’'histoire, la vraie, bien documentée », explique cette auteur restée fidèle au même éditeur, Jean-Luc Toussaint, des éditions de L'’Hydre à Cahors.

Après avoir fait le tour des problèmes de société qui l’'intéressaient, elle n’'a pas voulu poursuivre dans cette voie « sous peine de ressasser des faits identiques dans tout le Périgord ». L'’arrivée de ses petits-enfants l’'a naturellement poussée vers la littérature enfantine. Son petit-fils aîné, 6 ans, est un fan de mythologie. Alors, elle s’'est mise à écrire pour lui et c’'est ainsi qu’'est né

« Poésie pour la mythologie » , un joli livret illustré par Merlino, un jeune illustrateur du Quercy. Afin de mieux retenir l’'attention des enfants, Miton Gossare a pris le parti de rattacher les Dieux et les déesses à des phénomènes connus comme Jupiter en colère et les orages ou Junon et les plumes du paon…

Amusants et documentés

Le second ouvrage s'’intéresse aussi à des personnages de l’'histoire : « Poésies pour des rois de France » est illustré par la Périgourdine Raphaële Danicourt et rempli d’'humour. Ainsi, on y apprend qu'’il y avait des rois qui n’'étaient pas fainéants, que Charlemagne savait lire, mais pas écrire, etc.

Pour réaliser ces livres ludiques, l’'auteur a multiplié les recherches sérieuses. Elle a dû se replonger dans tous les ouvrages d’'histoire en sa possession, les compulser et vérifier l’'authenticité des faits. Elle a ensuite choisi parmi la nombreuse liste des rois de France et dressé des portraits royaux, courts et efficaces, dont les jeunes retiendront les traits de personnalité. Les premiers commentaires recueillis par Miton Gossare auprès des enfants montrent qu’elle n’'a pas travaillé pour rien. Elle s’'est donc déjà lancée dans un nouvel opuscule sur les Fables de la Fontaine.

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Littérature
Salon littérature jeunesse 2016

Nous venons de recevoir les livres sélectionnés pour le Salon du livre jeunesse 2016 et les élèves se les "arrachent". Les enfants sont de gros lecteurs, ils sont dans l'exigence de la qualité, très curieux, demandeurs.

En classe, les enfants découvrent les livres du patrimoine littéraire à travers des classiques ( oeuvre intégrale ou extraits) et aussi des romans, des récits d'auteurs vivants.

Avec le Salon littérature jeunesse, les classes peuvent aller à la rencontre d'écrivains invités durant deux journées. Cette année seront présents :

Sophie Adriansen pour MAX ET LES POISSONS (récit historique)

Emmanuel Darley pour MON AMI LE BANC (théâtre) - L'auteur est narbonnais!

Agnès Laroche pour MARJANE ET LE SULTAN (conte)

Alexandra Huard (illustratrice) pour TANGAPICO (album)

Michel Piquemal pour NOUR ET LE PEUPLE DES LOUPS (récit)

Le choix des élèves s'est porté cette année sur une rencontre avec Michel Piquemal ou Alexandra Huard.

Dans la sélection, les élèves pourront lire aussi :

GEANT de Jo Hoestlandt, (un récit sélectionné pour le prix des incorruptibles 2016)

L'ULTRAMONDE de Stéphane Tamaillon ( un récit de science- fiction )

MISSION COLLEGE de Sophie Dieuaide ( un "journal" drôle, drôle, drôle !!!! )

LA CUISINE MAGIQUE DE TANTE LEONIE Jean-Louis Maunoury ( pour les gourmets)

LE TERRIBLE EFFACEUR de Marie-Sabine Roger qui est le livre coup de cœur de la maîtresse ( le texte est magnifique, à lire absolument! )

Bonne Lecture à tous.

Salon littérature jeunesse 2016
Salon littérature jeunesse 2016
Salon littérature jeunesse 2016
Salon littérature jeunesse 2016
Salon littérature jeunesse 2016
Salon littérature jeunesse 2016
Salon littérature jeunesse 2016
Salon littérature jeunesse 2016
Salon littérature jeunesse 2016

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra IBANES
Publié dans : #Mary Poppins, #Littérature
Carnet de voyage au pays de Mary Poppins 1

Pour cette deuxième période, la classe de CM2 étudie Mary Poppins de P. L Travers ( livre conseillé par l'Education Nationale).

Les élèves vont réaliser par petits groupes, en fonction des talents de chacun, un carnet de voyage numérique qui sera disponible au printemps sur ce blog.

Souhaitons bon courage à nos écrivains en herbe, artistes en devenir et globe-trotters de l'imaginaire! Au programme, réalisé par leurs soins (je réserve tout de même des surprises aux élèves sur les subtilités de l'orthographe, de la grammaire et de la conjugaison) et en lien avec ceux établis par l'Education Nationale.

On trouvera :

-des cartes géographiques:

Angleterre , Londres

Allée des cerisiers

-Une étude du vocabulaire :

SUPERCALIFRA… (vocabulaire du film)

-Des photos :

-Des productions de textes :

Les fantaisies de Mary Poppins

Les potions de Mary Poppins

Les gaz à faire rire ( Rédiger des histoires drôles)

-Des comparaisons roman/film

-Des dessins :

Portrait de Mary Poppins

Arts Plastiques sur les parapluies

-Des documents sur Mary Poppins (recherche internet), une nounou pas comme les autres

DVD, livre, parapluies (?), articles internet

-Les gourmandises de Mary Poppins

Potions, balade chapitre 2, Thé chez Monsieur Perruck etc…

-Des musiques :

Chansons du film, jazz Duke Ellington

-Le monde imaginaire de Mary Poppins

Chap 1 Le sac vide toujours rempli

Chap 2 Jour de sortie

Chap 3 Le gaz à faire rire

ETC...

-La mode chez Mary Poppins

Mot de 33 lettres...33 lettres comme 32 élèves + la maîtresse!

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanes
Publié dans : #Littérature, #MAMY WARD
L'école autrefois avec Mamy Ward

Repères

Le récit se déroule il y a un demi-siècle, dans les années 1950 à 1960. A cette époque, l'humanité sort tout juste de la deuxième guerre mondiale. Les Soviétiques envoient leur Spoutnick dans l'espace avec la petite chienne Laïka, mais pas encore Youri Gagarine. On n'est pas près de marcher sur la Lune. La Guerre de boutons de Louis Pergaud, n'est pas encore devenu un film. Il y a une école pour les filles, une autre pour les garçons. Le jour de congé scolaire n'est pas le mercredi, mais le jeudi...

Gérard Pussey

Gégé (devenu l'auteur de ce récit) raconte son enfance chez Mamy Ward, cette histoire a vraiment existé! Elle se passe à une époque où la publicité s'appelait la réclame, où les cabinets se trouvaient au fond des cours, avec pour tout papier du journal découpé en morceaux. Une époque sans télé, sans ordinateur, sans ennui.

Gégé raconte Paris en 1950, il rencontre son oncle René Fallet (l'auteur de la soupe aux choux qui est devenu un film célèbre) et l'ami de celui-ci, un inconnu, à l'époque, qui chante dans sa moustache, Georges Brassens.

Gégé apprend, regarde, écoute et devient écrivain.

Pendant cette première période, les élèves vont étudier Mamy Ward en littérature mais pas seulement. Ils iront visiter une exposition sur Narbonne en 1950 à la médiathèque, découvriront cette époque en arts visuels avec un travail sur Doisneau et un film qui s'appelle LE BALLON ROUGE. Comme Gégé a rencontré Brassens à ses débuts, la classe apprendra un de ses premiers succès : L'AUVERGNAT. Les élèves exploiteront un livre qui s'appelle CHERE ECOLE et qui parle d'un autre temps, la maîtresse leur apportera d'ailleurs de vrais manuels scolaires que Gégé aurait pu avoir dans son cartable! Pour agrémenter les récréations, nous découvrirons des jeux "vintage" à travers ce blog. Les élèves feront des enquêtes pour des reportages!

NB: Chaque lundi, nous commençons la journée par le quart d'heure culturel et hier, ce fut la découverte de l'univers de Robert Doisneau qui a si bien photographié l'enfance.

Voir les commentaires

1 2 > >>