Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CM2 Sévigné Narbonne

CM2 Sévigné Narbonne

En route vers la 6 ème !

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Pour faire le dessin d'un poème, #MAMY WARD
L'auvergnat - Brassens

Au milieu du récit Mamy Ward, Gégé rencontre Brassens grâce à son oncle René Fallet qui est le meilleur ami du chanteur. Nous sommes en 1954 et Tonton Georges chante sur les ondes L'AUVERGNAT en hommage à son hôte Marcel Planche qui l'a hébergé dans des conditions difficiles pendant la seconde guerre mondiale.

En classe , nous avons chanté L'Auvergnat que les élèves ont illustré avec beaucoup d'amour.

En supplément, à la suite de l'enregistrement de l'hymne de Gégé, vous pourrez voir "en vrai" son oncle René Fallet dans La cane de Jeanne. Il est Impasse Florimont à Paris, là où Brassens était accueilli chez l'auvergnat.

Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'Auvergnat qui, sans façon,
M'as donné quatre bouts de bois
Quand, dans ma vie, il faisait froid,
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
M'avaient fermé la porte au nez…
Ce n'était rien qu'un feu de bois,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encor’
A la manièr' d'un feu de joi’.

Toi, l'Auvergnat quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel.

Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'hôtesse qui, sans façon,
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim,

Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
S'amusaient à me voir jeûner…

Elle est à toi cette chanson,
Toi, l'Etranger qui, sans façon,
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris,
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
Riaient de me voir emmené…
Ce n'était rien qu'un peu de miel,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand soleil.

Toi l'Etranger quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel.

L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens

Commenter cet article