Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CM2 Sévigné Narbonne

CM2 Sévigné Narbonne

En route vers la 6 ème !

Articles avec #arts visuels catégorie

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Notre vie de classe, #Arts visuels
Les CM2 présentent un ciné-concert : LES TEMPS MODERNES DE CHAPLIN

Du 30 mai au 3 juin, les élèves sont devenus des artistes lors d'un stage ARTS PLASTIQUES et PERCUSSIONS. Ils ont du créer les décors de la salle de cinéma, découvrir les percussions et créer un bruitage pour le film : LES TEMPS MODERNES de Chaplin. Ils ont analysé l’œuvre pour mettre la musique au service des images et mémoriser 45 minutes de film pour se synchroniser aux différentes actions. Chaque enfant jouait sa propre partie avec 8 percussions à des moments très précis du film. Il a fallu aussi qu'en une semaine ils créent les décors et les costumes. La classe ressemblait à une ruche. Ce stage a été extrêmement positif et le bonheur était au rendez-vous avec une concentration à chaque instant. Voici quelques photos pour se souvenir et un petit clip en noir et blanc comme au temps du cinéma muet. Merci à Sylvie et Marie de la compagnie LES ARTS TIFICES pour leur extrême gentillesse, leur patience, leur pédagogie, leur talent ! De là où il est, Chaplin applaudit bien fort les p'tits Charlot, c'est sûr!

Les CM2 présentent un ciné-concert : LES TEMPS MODERNES DE CHAPLIN
Les CM2 présentent un ciné-concert : LES TEMPS MODERNES DE CHAPLIN
Les CM2 présentent un ciné-concert : LES TEMPS MODERNES DE CHAPLIN
Les CM2 présentent un ciné-concert : LES TEMPS MODERNES DE CHAPLIN

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Arts visuels
Et bien chantez maintenant...

Répétition générale à la maison. Pour les plus courageux apprendre la chorégraphie.

Le spectacle " Les temps modernes" aura lieu le 3 juin au théâtre de l'école à 17 heures.

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Arts visuels
Regard sur les Dolganes.
Regard sur les Dolganes.

Le 7 mars la classe s'est rendue à L'aspirateur de Narbonne pour découvrir une exposition de Louis Jammes. Dans ce musée d'art contemporain que les élèves découvraient pour la première fois, la visite s'est merveilleusement bien déroulée et l'artiste pendant plus d'une heure ( merci au bus de nous avoir attendus !!!!) a expliqué son art, ses œuvres et sa vision de la photographie aux jeunes visiteurs très attentifs.

Pour mieux comprendre les commentaires des enfants, il faut savoir que dans l'exposition cohabitent des "portraits historiques" (avec des couleurs!) issues de collaborations avec des artistes qui ont marqué l'itinéraire artistique du photographe (Basquiat, Andy Warhol, Lou Reed, Keith Haring) et des oeuvres plus contemporaines qui montrent l'état du monde et la place de l'homme dans la nature.

Nous remercions tous l'artiste pour sa très grande gentillesse, ses explications sur son rôle de photographe et sa faculté à adapter son langage et son discours à l'âge des enfants.

Au retour tous les élèves se sont exprimés, voici des extraits:

Calysta:

Les photos étaient très spéciales surtout celle de la main où il y avait trois doigts. Rencontrer l'artiste m'a impressionnée. J'ai surtout aimé le premier étage où il y avait de la couleur. L'artiste était très gentil et expliquait bien. L'exposition s'appelle LUCIE qui veut dire lumière. L e photographe est allé rencontrer des Dolganes. Il nous a expliqué leur mode de vie, leur culture. Il les a photographiés . A l'étage, il y avait des photos de ses idoles , il a invité les artistes à mettre leur touches personnelles sur les tableaux. L'artiste s'appelle Louis Jammes.

Olivia:

J'ai beaucoup apprécié la visite et je revisiterai bien ce musée d'art contemporain. J'ai aimé le travail de l'artiste à l'étage. Il nous a expliqué que ces peintures n'étaient pas des collages mais des superpositions d'images.

Ali :

Il y avait beaucoup de photos et j'ai reconnu Narbonne - Plage. Louis est allé voir des personnes qui ressemblent aux esquimaux et nous avons appris comment elles vivaient. Il a peint des photos de peintres célèbres et j'ai bien aimé.

Florence:

Hier nous sommes allés à l'aspirateur , un musée d'art contemporain. On a rencontré l'artiste qui a dit quelque chose que j'ai retenu: "Il faut faire attention aux choses qu'on voit dans les journaux, pour être sûr de la vérité, il faut voir par soi-même."

Bénédicte:

Louis Jammes le photographe, nous a expliqué certaines photos. Il y avait celles du fleuve Aude, Narbonne -Plage , les Dolganes qui élèvent des rennes et des photos de gens célèbres avec le décor peint. Nous avons vu un film sur les Dolganes. Je n'ai pas aimé les photos avec les décors peints, ça ne faisait pas réaliste. J'ai trouvé magnifiques celles de paysages et des Dolganes.

Théo:

J'ai beaucoup aimé le photographe Louis Jammes ainsi que le lieu se nommant L'ASPIRATEUR. J'ai appris plein de choses. Il y avait des photos de la nature, la lumière et d'un peuple de Sibérie avec d'ailleurs un film sur ce peuple qui expliquait leur vie quotidienne. Le nom de l'exposition s'appelle LUCIE en hommage à sa mère et en référence à la lumière.

Ange:

L'ASPIRATEUR de Narbonne est un musée pas comme les autres, il est assez particulier. Dedans il y a en ce moment des photos, des photos et encore des photos. OUI, certes , il n'y a que des photos, vu d'ici. Mais le métier de photographe n'est pas que prendre de simples photos comme je le pensais, et de nous les montrer, ce n'est absolument pas ça, il faut vérifier, les ombres, les reflets, etc...

Je suis certainement en train de défendre un domaine que je pensais au début facile, mais c'est en observant bien les photos que l'on peut comprendre tout le temps que l'artiste a passé pour les réaliser. J'ai particulièrement aimé une photo montrant un homme se débattant, on avait l'impression en le regardant dans les yeux qu'il nous observait.

Lisa:

L'exposition s'appelle LUCIE, c'est le prénom de la mère de Louis Jammes et Lucie vient du latin "Lux" qui veut dire lumière.Nous avons regardé un film avec des sous-titres et nous sommes montés à l'étage voir des photographies. C'était passionnant.

Alyssa:

Louis Jammes nous a bien expliqué ce qu'il voulait transmettre aux visiteurs avec une différence entre ce qui est réel et ce qui est vu sur le papier. Il y avait des photos en noir et blanc et d'autres en couleur. Les explications du créateur étaient très claires et nous avons pris le temps de voir toutes les photos et d'en parler. Cette visite était très constructive.

Chiara:

Nom de l'exposition: LUCIE

Nom de l'artiste : LOUIS JAMMES

Dans la "mezzanine", il y avait des photos qui m'ont particulièrement marquée et en bas des photos de gens qui vivent dans le "nord".

On a vu un petit film muet qui montrait le quotidien des gens qui vivent dans le cercle polaire. C'était bien car ça nous montrait les difficultés de leur vie de tous les jours.

Andy Warhol en noir et blanc!

Andy Warhol en noir et blanc!

Keith Haring, une photo remise à l'endroit pour le plus grand bonheur de sa "fan" LYNA!

Keith Haring, une photo remise à l'endroit pour le plus grand bonheur de sa "fan" LYNA!

LOUIS JAMMES à L'aspirateur

LOUIS JAMMES à L'aspirateur

L'aspirateur, un musée pas comme les autres.

L'aspirateur, un musée pas comme les autres.

Détail de l'aspirateur

Détail de l'aspirateur

LUCIE, MISE EN LUMIERE !

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Arts visuels
Sortie à L'Aspirateur: Louis Jammes

Lundi 7 mars, la classe se rendra à L'Aspirateur qui est un musée d'art contemporain à Narbonne. Les élèves découvriront l’œuvre de Louis Jammes et rencontreront l'artiste.

Qui est Louis Jammes?

Louis Jammes est né en 1958 à Carcassonne, France. Il vit et travaille entre Perpignan et Paris.

D’abord tenté par le cinéma, Louis Jammes choisit finalement de s’exprimer par la photographie.
Ses premiers travaux, dans les années 80, sont des portraits de personnalités du monde de l’art (Julian Schnabel, Keith Haring, Jean-Michel Basquiat, Robert Combas, Andy Warhol…) qu’il met en scène dans des décors évoquant leur univers artistique. Puis ce sont les anonymes du quartier de Barbès qu’il photographie, posant devant un décor peint.

Viennent ensuite les voyages, comme reporter, dans des villes et des pays qui souffrent ou sont en guerre (en Tunisie, en Tchétchénie, à Tchernobyl, à Sarajevo, en Afrique, à Gaza…). Son regard n’est pas celui du correspondant de guerre : il ne souhaite pas « informer », ni rendre compte d’une réalité brute – il s’intéresse aux hommes, aux enfants, aux victimes… Ses modèles sont photographiés sans artifices, le cliché étant ensuite repris par un travail de peinture, lui permettant d’ajouter des éléments de décor, des accessoires, des détails.

source:

Louis Jammes - Seine 51

www.seine51.com/portfolio/louis-jammes/

NB: L'Aspirateur est un lieu d'art contemporain que la maîtresse vous laissera découvrir, il ne s'agit pas d'un appareil ménager dépoussiéreur géant !!!!

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Arts visuels, #Mary Poppins
La vache rouge de Chagall
La vache rouge de Chagall

Après avoir travaillé la lecture orale, la grammaire, la conjugaison avec l'extrait de la Vache rouge de Mary Poppins, les élèves munis de leurs gouaches, craies grasses, feutres, crayons de couleur, se sont inspirés de Chagall que nous avons découvert et étudié en classe pour illustrer le texte ci-dessous. Les productions sont étonnantes!

Arts visuels: Les vaches rouges de Chagall et de Mary Poppins!
La vache rouge de Sabri

La vache rouge de Sabri

La vache rouge d'Ange

La vache rouge d'Ange

La vache rouge d'Isalis

La vache rouge d'Isalis

La vache rouge de Djenna

La vache rouge de Djenna

La vache rouge de Louis

La vache rouge de Louis

La vache rouge de Lou

La vache rouge de Lou

La vache rouge de Sacha

La vache rouge de Sacha

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #MAMY WARD, #Arts visuels
Mamy Ward, Doisneau et arts visuels

Doisneau a beaucoup photographié l'enfance au temps de Mamy Ward. A partir de certains de ses clichés, vous avez eu comme consigne de les prolonger au crayon gris...Vos productions sont très belles.

Margaux

Margaux

Ylan

Ylan

Fabio

Fabio

Isalis

Isalis

Sabri

Sabri

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #MAMY WARD, #Arts visuels
Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge

La maîtresse qui est un peu magicienne a réussi à inviter les élèves au cinéma pour voir LE BALLON ROUGE pendant la période où ils étaient plongés dans la vie de Gégé. Le petit garçon Pascal a presque son âge et le film sort sur les écrans au temps de Mamy Ward. Ce court-métrage de 1956 réalisé par Albert Lamorisse a fait l'objet d'un livre qui a le même titre. Il a été publié à L'Ecole des loisirs et nous retrouvons l'atmosphère des rues de Paris qu'a connu Gégé.

Le film, sans effets spéciaux, a été apprécié à l'unanimité

Synopsis

Paris, dans les années 50. Pascal, un bambin de 6 ans, libère un ballon rouge accroché à un réverbère. Le ballon se met à suivre l'enfant partout où il se rend. Cette étonnante complicité entre le petit bonhomme et le jouet suscite la curiosité, puis la jalousie des enfants plus grands qui, cherchant en vain à s'approprier ce ballon apprivoisé, finissent, de dépit, par le faire éclater. Pour consoler Pascal, meurtri par la disparition brutale de son compagnon, des centaines de ballons multicolores affluent de tous les coins de Paris et s'attachent à l'enfant pour l'emporter dans les airs...

Extrait du livre:

Il y avait une fois un petit garçon du nom de Pascal. Il n'avait ni frère, ni sœur et il était triste d'être seul à la maison. Un jour il avait ramené un chat perdu et aussi, plus tard, un jeune chien abandonné. Mais sa maman trouvait que ces bêtes salissaient trop. Et Pascal se retrouvait toujours seul sur les parquets bien cirés de sa maman. Or, un matin, sur le chemin de l'école, il aperçut, accroché à un bec de gaz, un beau ballon rouge. Pascal posa sa serviette par terre, monta au réverbère, décrocha le ballon et courut avec lui jusqu'à la station d'autobus.

Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge
Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge
Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge
Au cinéma au temps de Mamy Ward : Le Ballon rouge

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Arts visuels
Au cinéma (clap 3)

Voici quelques témoignages d'élèves suite à la projection des GRANDES GRANDES VACANCES. A la fin, vous trouverez en cadeau bonus, une vidéo produite par Delphine MAURY , la créatrice et réalisatrice du film projeté à Narbonne. Il s'agit des BELLES FAMILLES de Jacques Prévert que nous étudions actuellement en classe.

Bénédicte:

J'ai bien aimé le passage quand Ernest et Colette revoient leur maman. J'ai aussi aimé quand Jean Baptiste le facteur tombe plusieurs fois de son vélo et quand le repère des Robinson est attaqué.

Clothilde:

C'est une bonne idée de nous faire découvrir un passé qu'on va étudier plus tard dans l'année. J'ai adoré quand on a eu la parole pour poser des questions au réalisateur et à la scénariste qui y répondaient. On a découvert comment on tournait un dessin animé, combien il fallait de personne. J'ai adoré cette séance de cinéma.

Ange:

Nous sommes allés voir les grandes, grandes vacances avec deux petits épisodes sous forme de dessins animés. Quand on voit un film d'animation, on ne sait pas tout ce qui se passe derrière. Quand le réalisateur nous a montré comment il fallait faire, on se rend compte de tout le travail, ce n'est vraiment pas facile.

Lou:

Ce qui m'a le plus marquée c'est la fabrication des paysages et des personnages, la durée de la réalisation du projet et le nombre de personnes qui travaillent pour faire un dessin animé. La partie la plus intéressante était la création des images.

Dans un prochain article les enfants parleront de leur ressenti concernant le contenu du film. En attendant voici quelques chiffres et indications:

- Les paysages ont tous été dessinés à la main

- Les personnages sont en images de synthèse

- Le film est fabriqué en France

- 7 ans de travail

- 10 épisodes

Une centaine de personnes sur le projet ( voix des comédiens, musiques, informaticiens, ingénieurs du son, musiciens...)

On dit que les personnes qui animent des sujets inanimés ont le syndrome de Gepetto (C'est le menuisier qui donne la vie à Pinocchio)

Au cinéma (clap 3)
Au cinéma (clap 3)
Au cinéma (clap 3)
Au cinéma (clap 3)
Au cinéma (clap 3)

La productrice des poèmes de Prévert en films d'animation est Delphine Maury.

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Arts visuels
Versailles au musée - Festival du film historique

Témoignages d'élèves:

Le 25 septembre au musée, nous sommes allés voir des costumes du temps de Louis XIV. Ils étaient très beaux. Il n'y avait pas de bruit, c'était très calme. Nous avons vu de magnifiques costumes car nous allons commencer à étudier Louis XIV à Versailles.

Alicia

Nous avons vu de vieux pots de médicaments, des tableaux et des costumes. Ce qui m'a le plus plu, c'était la tenue de Louis XIV.

Sacha

Les costumes étaient magnifiques. Ce qui m'a marquée, c'est que les gens à l'époque de Louis XIV ne se lavaient qu'une fois par an et habillés en plus.

L'ambiance était super, c'était calme.

Calysta

Nous sommes allés au musée et nous avons vu de magnifiques costumes. Bon, d'accord, je ne me vois pas porter une robe longue, mais...imaginons la maîtresse dans un grand château, habillée avec une de ces robes! Au musée, il n'y avait pas que des costumes de filles, il y avait ceux des garçons, avec des collants!

Djenna

A SAVOIR

Les costumes de la Série de Création Originale de Canal Plus présents en exclusivité à Narbonne du 19 au 30 septembre 2015.


« Versailles » est l’événement de fin d’année de la chaine cryptée. Une exposition présentant une dizaine de costumes sera proposée au musée d’art et d’histoire dans le cadre majestueux du palais des Archevêques. Ce sera l’occasion pour Louis XIV de faire son retour dans la chambre du roi.

Des créations signées Madeline Fontaine, une très grande créatrice de costumes du cinéma Français.

Versailles au musée - Festival du film historique
Versailles au musée - Festival du film historique
Versailles au musée - Festival du film historique
Versailles au musée - Festival du film historique
Versailles au musée - Festival du film historique
Versailles au musée - Festival du film historique

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Collet
Publié dans : #Arts visuels, #Pour faire le dessin d'un poème
Ernest et Colette en poésie...avançant vers la liberté
Ernest et Colette en poésie...avançant vers la liberté

Les élèves de CM2 ont fait des dessins qui sont exposés au Théâtre de Narbonne durant toute la durée du festival du film de fiction historique et qui ont un rapport avec Les grandes, grandes vacances que nous avons découvert hier . Nous avons vu un très beau film d'animation et nous avons écouté ensuite Delphine Maury la scénariste, accompagnée du réalisateur.

Ne connaissant pas le film avant la projection et bien que la guerre de 39-45 étant au programme, mais en fin d'année (difficile de déplacer vue l'ampleur du sujet) , la maîtresse a choisi de proposer aux enfants LIBERTE le célèbre poème d'Eluard qui a un rapport direct avec le sujet ainsi qu'une citation de Sautreau.

Les enfants ont vraiment exprimé leur joie (!!!) lorsqu'à la fin de la séance, un des organisateurs a ouvert la salle de l'exposition avant la date officielle de l'ouverture du festival, et qu'ils ont découvert plusieurs de leurs dessins. Pour tous, ce fut une matinée très instructive, ludique et émouvante . Les enfants témoigneront ici bientôt.

Liberté est un poème que l'auteur français Paul Éluard a écrit en 1942 comme une ode à la liberté, face à l'occupation de la France par l'Allemagne nazie, en 1940, durant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit en fait d'une longue énumération de tous les lieux, réels ou imaginaires, sur lesquels le narrateur écrit le mot « liberté ».

Liberté

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées

Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives

Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.

Paul Eluard, Au rendez-vous allemand, 1945, Les Editions de Minuit

Dessins pour un film (Clap 2)
Dessins pour un film (Clap 2)
Dessins pour un film (Clap 2)
Dessins pour un film (Clap 2)
Dessins pour un film (Clap 2)

Voir les commentaires

1 2 > >>