Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CM2 Sévigné Narbonne

CM2 Sévigné Narbonne

En route vers la 6 ème !

Articles avec #odyssette catégorie

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette, #Le trajet de l'Odyssette par les élèves
Le trajet de l'Odyssette: La Corse et la Sardaigne!
Le trajet de l'Odyssette: La Corse et la Sardaigne!
Le trajet de l'Odyssette: La Corse et la Sardaigne!

Cet article est écrit par Maxim, Lisa, Paul, Marnie, Alexis, Léopold, Soleya, Inès, Laly, Iona, Thelma, Romain, Jane et Andréa dit KB.

La Corse est une île qui appartient à la France métropolitaine, elle est entourée par la mer Méditerranée. Elle est située à 130 kilomètres du continent et 17 kilomètres de la Sardaigne.

 


 Il y a 320208 habitants, les villes connues sont Bastia, Ajaccio (La capitale), Porto-Vecchio, Calvi. Le Monte Cinto est le point culminant de la Corse, il fait 2706 mètres.
 La Corse possède de nombreux  menhirs et  dolmens .

Napoléon est le personnage le plus célèbre de Corse.
 On y mange du fromage de brebis et de chèvre, de la charcuterie de sanglier, des plats à base de farine de châtaignes. Les plats : figatellu aux lentilles, calisrelli, cédrat confit...

 

Le trajet de l'Odyssette: La Corse et la Sardaigne!

Comment fabrique-t-on le figatellu?

C'est pas sorcier en Corse

Les chanteurs connus sont Jennifer et Patrick Fiori mais la maîtresse nous dit aussi qu'il y a Muvrini et...Tino Rossi!

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette, #Le trajet de l'Odyssette par les élèves
Sète

Sète

Mont Saint Clair

Mont Saint Clair

Cette rubrique sera écrite en classe par les élèves. Ces derniers font des recherches à la maison et nous décidons tous ensemble en petits groupes de ce qui sera publié (vie locale, cuisine, musique, vidéos, photos).

Sète se situe dans le département de l'Hérault dans la région Languedoc Roussillon. Son port est le premier port de pêche de la Méditerranée. Cette ville touristique abrite de beaux monuments tels que le Théâtre de la mer ou le Palais Consulaire.
 Les personnalités les plus célèbres nées dans cette commune sont Paul Valéry (Poète) , Georges Brassens ( Chanteur et poète) , Jean Vilar (Comédien). Les spécialités de Sète sont la tielle (Nosybé en mange tous les matins, si, si) , les huîtres de l'étang de Thau et les zézettes ( si un élève veut en faire pour notre sortie à Sète début mai, il y a la recette à la fin de l'article).

Tielle de Nosybé

Tielle de Nosybé

Zézettes

Zézettes

Recette des zézettes

 Maintenant voilà les sportifs de Sète!

Pour finir voici un film de Sète et les copains d'abord par Georges Brassens.

Jade, Bastien, Nosybé la mangeuse de tielles, Thomas, Lyxia, Pilou, Garance, Lola, Gauthier, Jullian,Jack, Sasha, Ophélie, Iliona.

 

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Notre vie de classe, #Odyssette
Photo - carte postale du pays d'Ulysse par Nil, Sonia et Thomas.
Photo - carte postale du pays d'Ulysse par Nil, Sonia et Thomas.

Mardi matin, nous avons reçu une photo de l'Odyssette avec un beau message de Nil, Sonia et Thomas...

Caliméra (bonjour!) les CM2

L'Odyssette vient de traverser la mer Ionienne où se trouve la splendide Ithaque, l'île où vécut Ulysse! Après moultes aventures, il y retrouva Pénélope et son foyer. C'est un peu ce que nous avons ressenti en accostant. Un véritable retour aux sources pour l'Odyssette! Surtout après avoir navigué sur cette mer capricieuse où Eole est particulièrement coquin.Les nombreuses îles créent de forts couloirs de vents et de courants assez imprévisibles. Nous avons appris à naviguer avec prudence au milieu des multitudes d'orages qui pourraient presque nous amener à croire en Zeus! Heureusement, pour nous guider , nous avons rencontré le vénérable Enriqué, kayakiste aventurier qui nous conseilla fort habilement pour éviter les pièges tendus par Poséidon tout en nous amenant à découvrir les plages  les plus sauvages de cette mer promise. Les rencontres font le voyage! Peut-être qu'Hermès lui souffle à l'oreille sa dernière suggestion... Nous voilà maintenant en Crète, berceau de la civilisation grecque. Nous vous souhaitons une superbe aventure en CM2 et de croiser vous aussi de nombreux vénérables sur votre chemin.

L'Odyssette Nil, Sonia, Thomas

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette, #Littérature, #On écrit un livre
Odyssette au pays d'Ulysse (7)

Nil, Sonia et Thomas sont passés par Ithaque en Kayak. Ont-ils rencontré Ulysse ? Les sirènes? Les vents d'Eole?

 

 

" Que les jaloux se réjouissent, nous ne prenons pas que du bon temps, nous avons été bien encerclés et arrosés par de nombreux orages depuis l'Albanie jusqu'en Grèce. La mer Ionienne, très belle, parsemée d'îles paradisiaques ( Ithaque étant la plus célèbre ) est assez imprévisible à cause des changements fréquents de direction du vent. Difficile de se lancer l'esprit tranquille dans les grandes traversées ! Plus on apprend à naviguer, plus la mer nous fait peur, l'inconscience nous a permis de franchir en début de voyage des étapes osées mais nous devenons de plus en plus prudents. Cependant on ne peut pas tout prévoir... Par une nuit très calme nous avons pagayé dans une soupe féerique de plancton lumineux, tout allait bien jusqu'à ce que par l'effet venturi un vent violent nous a en un instant ramenés à la réalité ! Il nous entraînait au large, en quelques minutes la mer était déjà bien formée, le fracas des vagues nous exagérait la proximité de falaises, le tout dans l'obscurité la brume... on vous laisse imaginer l'interminable angoisse !

 

 

 

Après 6 mois de voyage nous sommes toujours plus épaté de notre bonne étoile et de la qualité des rencontres : une sorte de providence systématique. L'Odyssette se fait, rincer, encore !

 

 

 

Après la tempête, Palmina Mare *** ! Alexandros le Grand et sa charmante famille nous ont fait découvrir l'hospitalité grecque et nous ont ainsi épargné une seconde nuit à tenir la tente sous l'orage. Avec les bons offices de Pierre Olivier nous avons rencontré Enrique grâce qui notre voyage a pris une nouvelle tournure, les rencontres font le voyage et parfois les rencontres défont le voyage ! Changement de programme, nous n'allons pas dans les Cyclades mais en Crète. En longeant la côte sud de l'île nous espérons échapper au meltem, le puissant mistral grec. Même les diplomates se bousculent pour nous aider, cela a commencé dès le Monténégro ( merci Milosh !) et cela a continué aux portes de Corinthe (Merci Théo, Andreas et Cristos !). Dans le port de Galaxidi, un heureux hasard a fait qu'une simple après-midi autour d'un café s'est terminée en folle soirée d'anniversaire d'une fameuse actrice grecque et de Nil : Merci Hlia, Dina, Faye, Emilie, Angelos, Nikos et tous les fêtards de l'Absinthe ! Puis à Athènes nous avons trouvé une nouvelle famille d'adoption, attentionnée et déjantée, merci Anna, Fanny, Marianna, le Papa, Iro, Anathasia et toute la communauté gitane pour la soirée de bienvenue à Athènes ! Et lorsque l'Odyssette perd la tête, elle est heureuse de trouver le secours de Dimitrogiana pour retrouver ses kayaks dans la nuit ! Nous étions bien heureux aussi que nos vieux amis Sylvain et Emilie viennent partager un bout de notre chemin vague...

 

 

 

Voila, nous avons passé le Détroit de Corinthe ce matin, avec la surprise d'être photographiés par Valérie et Vassili, les correspondants de l'AFP qui ont eut vent de notre aventure...

 

 

 

Et pour tous ceux qui rêvent d'aventures en kayaks mais qui n'ont pas la chance de se libérer 9 mois comme nous le faisons ou qui n'ont pas le matériel, notre ami Enrique de Ionian Exartimenos propose des itinérances en kayak sur un parcours que nous recommandons absolument.

 

 

 

 

L'Odyssette pense bien à vous et vous embrasse !


Odyssette au pays d'Ulysse (7)
Odyssette au pays d'Ulysse (7)
Odyssette au pays d'Ulysse (7)
Odyssette au pays d'Ulysse (7)

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette
L'Odyssette en Albanie (6)

 

L'ODYSSETTE en Albanie !

(photographies Nil et Sonia sous le texte)

 

Sept ans après notre voyage à vélo jusqu'à Tirana, l'Odyssette s'albanise à nouveau ! Nous avons quitté l'espace Shenghen pour l'espace Shengin. L'Albanie sera un passage marquant du périple. L'enregistrement de nos navires a été officiellement établi dans un café de Shengin, par le chef des douaniers en marcel (c'est vrai qu'il faisait bien trop chaud pour porter l'uniforme). "Une cigarette ? Vous prenez un café ? Alors, montrez moi les papiers du kayak, qui est le capitaine ? Comment ça vous n'avez pas de papiers ? Bon, on va écrire n'importe quoi, hahaha !" Il nous a établi un document illisible et farfelu mais ne manquait pas d'humour : ne vous inquiétez pas ce sera informatisé". Pendant ce temps là les gamins du port s'amusaient comme des fous sur nos kayaks et Nil discutait mariage sur un canapé avec la policière dans la tour de contrôle du port.

On ne fait pas mieux que ce pays en matière de rencontres amicales... quoique... il existe en Republika Srpska, une petite ville appelée Trebinje, mais nous reviendrons la dessus... Raki par-ci, café par là, goûtez moi ce fromage pour accompagner votre cinquième raki, et puis tiens dormez là, vous serez bien, comme ça je vous offre le café demain. Puis n'oubliez pas de passer chez les voisins, il veulent vous offrir une pastèque avant que vous partiez.

 

Et la police n'est pas en reste, une bonne poignée de main, on boit un coup, et les formalités ensuite, enfin peut-être... Bref, un pays plein de dangers ! C'est encore la police qui nous conseille le mieux pour dormir et manger, qui nous apprend les rudiments de la langue albanaise (retranscrits en russe phonétique sinon ce serait beaucoup trop simple). En Albanie ce n'est pas le vent qui freine notre avancée vers Istanbul, mais les invitations en série. On mange naturellement et gratuitement à la table des patrons, on est comme en famille, on reste encore un peu, on arrive plus à partir, on est bien ici. Tous les clients nous offrent un coup à boire, du mouton ou de la dorade. On raconte notre aventure, ils adorent et certains comptent bien s'en inspirer. Même en mer les albanais qui ont entendu parler de nous viennent à notre rencontre voir si on a besoin de rien. Dans le doute ils nous apportent à boire et à manger. Et la côte est belle, avec des grottes marines partout.

 

Le 24 août 2016, une première pour Nil et Sonia après tant de périlleuses vagues surmontées sans encombres depuis la France : le D-day. Comprenez "Dessalage Day". C'est notre débarquement à nous, pas en Normandie mais à proximité du Bar-Restaurant Shkelzeni, à l'ombre d'une pinède dévastée par une tornade, entre deux bunker naufragés. Une mauvaise série de vagues scélérates et deux hommes à la mer ! Nous avons ainsi offert une scène divertissante aux Laurel et Hardy de la police aux frontières. Deux bons gars. A vous en faire aimer la police ce pays ! Après une très chouette soirée en compagnie de kosovars, nous voilà comme chez nous ici.

 

On se sent bien loin du sud de la Croatie et de ses îles à clubbing. Bien sûr il faut voir Dubrovnik, une très belle ville . Des années après, quel plaisir de retrouver les Bouches de Kotor, l'ambiance fête foraine et vacances des années 80 d'Herceg Novi ; de retrouver la grande place de Trebinje, son marché à l'ombre des platanes, la krushka sous les tonnelles, ses femmes élégantes, la paix bien ancrée dans le coeur de ses habitants. Allez aussi dans les montagnes monténégrines, vraiment, elles sont grandioses et sauvages, peuplées de bergers accueillants, de loups et d'ours !

 

En matière de tourisme, les albanais, eux, ont compris une chose que les monténégrins n'ont pas compris : une activité balnéaire bien vivante mais qui sait encore préserver ses paysages. On vous décrira la côte une prochaine fois, nous n'en sommes qu'au début.

 

 

 

 

 

 

L'Odyssette en Albanie (6)
L'Odyssette en Albanie (6)
L'Odyssette en Albanie (6)
L'Odyssette en Albanie (6)

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette
Odyssette : 7000 kilomètres à la rame (4)

Voici des nouvelles de nos amis rameurs qui se trouvent en Sardaigne actuellement. Vous pourrez trouvez plus des photos et des informations supplémentaires sur leur site

HOME - Nil Roux Sonia Verducci Thomas Puech-Maurel et L'Odyssette

nilmccumin.jimdo.com/

Nil Roux photographie Sonia Verducci Thomas Puech Maurel Odyssette.

Nous voilà au terme de notre second mois de voyage !

La Corse, paradis et baston : Côte grandiose et préservée, succession de caps mémorables, rencontres chaleureuses (vive la Corse avec les corses) et... gros temps ! Ainsi on nous avait prévenu, "en mer s'il faut du courage il faut surtout de la rage", mais encore, "avis de tempête, restes à la buvette" !

Après quelques repos forcés en Corse, l'Odyssette est aujourd'hui à nouveau bloquée au nord de la Sardaigne, mais heureusement plusieurs fois rejointe par ses chers amis.

Nous espérons donner plus de nouvelles prochainement, internet est une denrée plus rare que les pizzerias ici !

Odyssette : 7000 kilomètres à la rame (4)
Odyssette : 7000 kilomètres à la rame (4)
Odyssette : 7000 kilomètres à la rame (4)

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette
L'odyssette. Des nouvelles du côté de Nice !

Sonia, Nil et Thomas nous donnent des nouvelles. Ils sont désormais du côté de Nice. Je leur laisse la parole.

Déjà un mois que l'Odyssette est partie ! C'était génial de vous avoir tous à nos côtés pour ce grand moment chaleureux précédent le départ. On y a souvent repensé. Bravo aux ANGES DE LA RUE pour y avoir si bien contribué ! Il nous paraît maintenant normal d'être tous les jours sur la mer avec nos petit navires. Globalement la mer est calme, et quand vraiment "y'a baston" la providence est avec nous : l'amitié, la solidarité et l'hospitalité des gens de la mer sont remarquables. Après Sète, le mauvais temps en mer nous a détournés à l'intérieur de la Camargue et fait redescendre le petit Rhône. Puis nous nous sommes reposés à Marseille, nous avons exploré les calanques de Cassis, longé une gigantesque falaise jusqu'au Bec de l'aigle, aperçu des dauphins près de l'île verte, dormi sur la paradisiaque île du Grand Ribaud, musardé dans les criques rouges de l'Esterel... et voilà que nous approchons Nice, dans quelques jours à nous la Corse !

Pour cette première grande étape nous sommes heureux d'avoir croisé la route de Julien, Jane et Le Sétois pour la carbonnade et les conseils de survie en "plage hostile" ; les créatifs Richard et Joël sur Karma, élégante péniche hollandaise ; J-J et M-C qui n'ont pas hésité à partager avec nous les cartes marines "tombées du ponton" ; Eric "La providence" et Ghita, officieux et généreux jardiniers des criques ; l'agréable compagnie d'Amélie et Diego pour notre première "étape confort" ; Carl de Kayak Attitude pour ses conseils et le choix du matériel ; Denis l'ébéniste taquin et Damien l'avenir du chantier naval corse qui ont salutairement hébergé nos kayaks ; Lionel, chauffeur-philosophe tombé du ciel ; Pierre et Isabelle, pourvoyeur d’œufs de Pâques et rares défenseurs des phoques de Méditerranée ; la Marine française pour ses tirs de semonce ; Le grand photographe de la Marine Pascal "Mirabelle force 6" pour son hospitalité alors qu'en mer "ça tabasse" ; Phil "le minéral", remarquable rencontre d'un passionné aux milles vies ; Mado et Renaud, les affectueux esprits rebelles de Saint Tropez ; Sandrine, Emmanuel et leur fils, pour leur gentillesse spontanée ; Le fameux aventurier Jean de la Jungle ; Déborah et Marco pour les secrets de leur recette centenaire ; Thomas et Mathieu, rencontre improbable dans un monde décidément petit ; L'équipe de Cap Kayak qui nous a épargné une randonnée pédestre avec nos kayaks sur le dos ; Et enfin les géniaux Danièle et Antoine chez qui l'on ne peut que se sentir bien !

L'odyssette. Des nouvelles du côté de Nice !
L'odyssette. Des nouvelles du côté de Nice !
L'odyssette. Des nouvelles du côté de Nice !
L'odyssette. Des nouvelles du côté de Nice !
L'odyssette. Des nouvelles du côté de Nice !
L'odyssette. Des nouvelles du côté de Nice !

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette
Le kayak de Thomas et son moulin à vent.
Le kayak de Thomas et son moulin à vent.

(...) L'aventure commence bien, la météo terrible de jeudi dernier nous a poussés à rebrousser chemin à Port Camargue et à emprunter le canal du Rhône, ce qui nous a permis de faire une magnifique rencontre avec Richard et Joël , de manger au chaud à bord d'une magnifique péniche datant de 1901, d'entendre parler de voyages, de déserts et d'histoires fabuleuses.

Nous avons ensuite poursuivi notre route à travers la Camargue, vu des chevaux sauvages s'enfuir au galop à l'approche de nos kayak colorés et trouvé un abri pour la vraie seule nuit de pluie. Puis nous avons descendu le petit Rhône en nous laissant porter à moitié par le courant .

Finalement l'adversité qui nous avait poussés à faire demi-tour nous a été largement profitable.Comme toujours, chaque moment difficile est largement compensé par de merveilleuses surprises qu'il faut savoir saisir au vol.

A partir de là, nous avons repris la mer, passé l'embouchure du Rhône qui était... mouvementé... des creux de deux mètres dans tous les sens, mais qu'est-ce qu'on se sent vivant après. On est juste heureux d'avoir un corps doté de bon réflexes, un kayak qui tient la mer et ses compagnons de voyage qui partage un moment de vie si intense. On a tous réussi, la vie est belle! La vie en mer est peuplée de rencontres, chaque journée est ponctué par l’inattendu, mais une phrase qui nous a été dite plusieurs fois est que lorsqu' on fait le bien, il nous est toujours rendu! Et ça se confirme, nous avons beaucoup de chance, des gens qui nous offrent des cartes marines, qui nous accueillent, qui nous invitent à faire un feu avec du bois déjà coupé dans une crique magnifique exactement le soir soir ou on s'aperçoit que notre réchaud à pris l'eau, c'est trop parfait!

Après une traversée de douze kilomètres, nous avons vu Marseille à travers son nuage de pollution. On dit qu'on se sent tout petit sur un kayak, mais là, étrangement, c'est plutôt Marseille qui était petite, vue de nos kayak. Sinon ça fait quand même du bien de prendre une douche chaude et se poser deux jours. Après les efforts le réconfort!

Nous sommes quand même contents de notre moyenne, 24 km par jour, c'est plus que ce que nous pensions.

Voilou, voilou, j'espère que tu auras de quoi à voyager avec nous avec ta classe, à bientôt pour plus de nouvelles

des bisous de l'Odyssette!!!

SONIA la kayakeuse

Arrivée à Marseille.

Arrivée à Marseille.

Marseille au clair de lune.

Marseille au clair de lune.

Sonia dans le port de Marseille.

Sonia dans le port de Marseille.

ODYSSETTE : 7000 kilomètres à la rame (2)

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette
Départ de l'Anse de l'Anau (Sète) le 13 mars 2016
Départ de l'Anse de l'Anau (Sète) le 13 mars 2016

Pendant 9 mois et après deux ans et demi de préparation, NIL, SONIA et THOMAS vont parcourir le bassin méditerranéen à la rame pour rejoindre Sète à Istanbul en Turquie. Pendant 9 mois, la classe de CM2 va les suivre au fil de l'eau.

Après avoir étudié le bassin méditerranéen en classe, nous avons examiné leur parcours qui passera par les continents européen et asiatique : Côte française, Corse, Sardaigne, Sicile, Italie, Grèce, Turquie... Tous les 15 jours , nous ferons une petite escale aux endroits où se trouvent nos amis pour découvrir recettes de cuisine traditionnelle, contes, monuments historiques, géographie etc...Le temps n'étant pas extensible en classe, la plupart des informations seront données sur le blog.

Qui sont Nil, Sonia et Thomas?

SONIA Verducci est nutritionniste. Elle s'intéresse particulièrement à la nutrition sportive, à l'éducation alimentaire et à la naturopathie. Elle s'investit bénévolement et a travaillé auprès d'enfants en situation de handicap. Aventurière enthousiaste, elle a beaucoup voyagé en Europe, notamment en Sicile, et elle a dernièrement parcouru la Nouvelle-Zélande à vélo.

THOMAS Puech-Maurel a étudié le Droit en France puis deux ans à Istanbul. Entre problématiques juridiques et philosophiques, il a travaillé sur l'appréhension de la folie par le Droit. Intéressé par les sciences de l'éducation, il s'est impliqué auprès de jeunes enfants en difficulté d'apprentissage. Il s'est ainsi initié à l'enseignement par le jeu et les contes. Apprécié partout où il passe, il connaît bien la Turquie et les Balkans. Il est aujourd'hui entrepreneur dans les assurances.

NIL Roux est diplômé en Droit des Affaires et spécialiste de l'intégration des pays dans l'Union Européenne. Il a étudié en France, en Roumanie, en Belgique et en Argentine. Voyageur contemplatif, il explore à vélo, en auto-stop et en train l'Europe centrale et orientale, la Nouvelle-Zélande, etc. Egalement photographe, il commence à exposer ses images de Roumanie, sa "seconde patrie".

Nil, Sonia et Thomas sont partis de Sète le 13 mars avec leur kayak individuel et le strict minimum dans leurs embarcations. Les élèves n'en revenaient pas. Une carte avec le parcours détaillé a été établie. Nous avons décidé de représenter nos trois amis à l'aide de playmobils fort ressemblants. Ange et Ali ont construit les kayaks en légo. Nous les déplacerons au fur et à mesure des nouvelles que nous recevrons afin de matérialiser cette aventure nautique.A ce jour, je viens d'apprendre que nos navigateurs se trouvent à MARSEILLE.

HOME - Nil Roux Sonia Verducci Thomas Puech-Maurel et ...

.

Sonia, Nil et Thomas le corsaire.
Sonia, Nil et Thomas le corsaire.

Sonia, Nil et Thomas le corsaire.

Les bagages de Sonia pour 9 mois. Que les filles ne s'inquiètent pas, elle a aussi pris son rimmel waterproof car même en mer, elle est très coquette.

Les bagages de Sonia pour 9 mois. Que les filles ne s'inquiètent pas, elle a aussi pris son rimmel waterproof car même en mer, elle est très coquette.

ODYSSETTE : 7000 kilomètres à la rame (1)
Départ de Sète...
Départ de Sète...

Départ de Sète...

Le parcours à réaliser à la rame.

Le parcours à réaliser à la rame.

Le gâteau Odysette.

Le gâteau Odysette.

Voir les commentaires