Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CM2 Sévigné Narbonne

CM2 Sévigné Narbonne

En route vers la 6 ème !

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Pour faire le dessin d'un poème
Pour faire le dessin d'un poème : Les belles familles de Prévert

Les belles familles de Prévert est le poème qui ouvrira le livre sonore que vont enregistrer les élèves sur les Rois de France.

A la suite des illustrations , on pourra trouver un court - métrage réalisé par l'équipe de Delphine Maury ( vous vous souvenez, la dame des Grandes, grandes vacances).

Louis I
Louis II
Louis III
Louis IV
Louis V
Louis VI
Louis VII
Louis VIII
Louis IX
Louis X (dit le Hutin)
Louis XI
Louis XII
Louis XIII
Louis XIV
Louis XV
Louis XVI
Louis XVII
Louis XVIII

et plus personne plus rien...
qu'est-ce que c'est que ces gens-là
qui ne sont pas foutus
de compter jusqu'à vingt ?

Jacques Prévert

Pour faire le dessin d'un poème : Les belles familles de Prévert
Pour faire le dessin d'un poème : Les belles familles de Prévert

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Pour faire le dessin d'un poème, #MAMY WARD
L'auvergnat - Brassens

Au milieu du récit Mamy Ward, Gégé rencontre Brassens grâce à son oncle René Fallet qui est le meilleur ami du chanteur. Nous sommes en 1954 et Tonton Georges chante sur les ondes L'AUVERGNAT en hommage à son hôte Marcel Planche qui l'a hébergé dans des conditions difficiles pendant la seconde guerre mondiale.

En classe , nous avons chanté L'Auvergnat que les élèves ont illustré avec beaucoup d'amour.

En supplément, à la suite de l'enregistrement de l'hymne de Gégé, vous pourrez voir "en vrai" son oncle René Fallet dans La cane de Jeanne. Il est Impasse Florimont à Paris, là où Brassens était accueilli chez l'auvergnat.

Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'Auvergnat qui, sans façon,
M'as donné quatre bouts de bois
Quand, dans ma vie, il faisait froid,
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
M'avaient fermé la porte au nez…
Ce n'était rien qu'un feu de bois,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encor’
A la manièr' d'un feu de joi’.

Toi, l'Auvergnat quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel.

Elle est à toi, cette chanson,
Toi, l'hôtesse qui, sans façon,
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim,

Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
S'amusaient à me voir jeûner…

Elle est à toi cette chanson,
Toi, l'Etranger qui, sans façon,
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris,
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants,
Tous les gens bien intentionnés,
Riaient de me voir emmené…
Ce n'était rien qu'un peu de miel,
Mais il m'avait chauffé le corps,
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand soleil.

Toi l'Etranger quand tu mourras,
Quand le croqu'-mort t'emportera,
Qu'il te conduise, à travers ciel,
Au Père éternel.

L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens
L'auvergnat - Brassens

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #le cerveau face aux écrans, #Du côté des sciences
Le cerveau face aux écrans : Une illusion de mouvement

L'objectif de cette séance était de découvrir que le cinéma, la télévision et l'animation utilisent certains phénomènes d'illusion visuelle.

Après avoir vu une séquence d'animation de quelques minutes, les élèves ont évoqué l'idée que le mouvement était une succession d'images que l'on fait passer très vite.

Ils ont fabriqué un folioscope. à partir de 20 vignettes et à l'aide de trombones.

Après un temps de travail individuel, les élèves ont résolu le défi. Lenaïck qui animait la séance les a invités à pratiquer des variantes en :

- faisant défiler les images plus lentement

- en retirant certaines images

- En les mettant dans le désordre

La conclusion a été que pour observer un mouvement, il faut mettre les images dans l'ordre et les faire défiler très rapidement et que c'est notre cerveau qui interprète les informations qu'il reçoit des organes des sens.

Une recherche en classe a ensuite été faite sur le folioscope qui est une des inventions qui a amené aux premiers pas du cinéma en 1895 et les élèves ont fait un lien avec la notion de "dessin animé" (Voir rubrique Arts visuels: Les grandes grandes vacances) qu'ils avaient découvert peu de temps auparavant.

Le cerveau face aux écrans : Une illusion de mouvement
Pour fabriquer un nouveau folioscope

Pour fabriquer un nouveau folioscope

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #MAMY WARD
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.

Début Septembre, sortie des CM2 à la médiathèque pour voir à quoi ressemblait Narbonne au temps de Mamy Ward.

Article Blog Médiathèque:

En marge de l’exposition patrimoniale présentée actuellement à la Médiathèque du Grand Narbonne et ce jusqu’au 19 septembre, nous vous proposons une évocation de quelques commerces narbonnais tout au long du siècle dernier.

En partant des anciennes publicités retrouvées dans les collections de la Médiathèque du Grand Narbonne, cette exposition, réalisée par le secteur Patrimoine de la Médiathèque, fait revivre quelques enseignes narbonnaises et rappelle ce qu’elles sont devenues de nos jours.

Cette exposition n’aurait vu le jour sans l’aide précieuse de plusieurs collectionneurs narbonnais qui nous ont ouvert leurs collections : la famille Bouscarle-Sallis qui nous a permis d’accéder à son fonds de photographies et de cartes postales, Messieurs Pierre Subra et Robert Cazilhac pour le prêt de nombreux documents et objets, ainsi que pour leur participation active à la conception de l’exposition.

Quelques magasins emblématiques :

Le bâtiment des « Dames de France », de style haussmannien, fut construit entre 1900 et 1907 à l’emplacement de l’ancien Palais de la Vicomté de Narbonne. Au cours de la révolte viticole de 1907, les pierres de construction furent utilisées pour dresser des barricades.

Située rue droite, la mercerie bonneterie Chavernac était une véritable institution à Narbonne et avait pour enseigne « Aux deux passages ».

Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.
Retour en images sur NARBONNE au temps de Mamy Ward.

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Collet
street dance
street dance

Up: en haut

Hold up : vol avec les mains en l'air

A cake: un gâteau

It's piece of cake! : C'est facile

Eye: oeil

Eye of the tiger: l'oeil du tigre

A nut : une noisette

Are you nuts? : Es-tu fou?

A street: une rue

Street dance: la danse de la rue

To cry: pleurer

No woman no cry: Non femme, ne pleure pas.

Short :court

Long: Long

Qui osera faire ce gâteau perroquet pour la classe?

Voir les commentaires

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Arts visuels
Au cinéma (clap 3)

Voici quelques témoignages d'élèves suite à la projection des GRANDES GRANDES VACANCES. A la fin, vous trouverez en cadeau bonus, une vidéo produite par Delphine MAURY , la créatrice et réalisatrice du film projeté à Narbonne. Il s'agit des BELLES FAMILLES de Jacques Prévert que nous étudions actuellement en classe.

Bénédicte:

J'ai bien aimé le passage quand Ernest et Colette revoient leur maman. J'ai aussi aimé quand Jean Baptiste le facteur tombe plusieurs fois de son vélo et quand le repère des Robinson est attaqué.

Clothilde:

C'est une bonne idée de nous faire découvrir un passé qu'on va étudier plus tard dans l'année. J'ai adoré quand on a eu la parole pour poser des questions au réalisateur et à la scénariste qui y répondaient. On a découvert comment on tournait un dessin animé, combien il fallait de personne. J'ai adoré cette séance de cinéma.

Ange:

Nous sommes allés voir les grandes, grandes vacances avec deux petits épisodes sous forme de dessins animés. Quand on voit un film d'animation, on ne sait pas tout ce qui se passe derrière. Quand le réalisateur nous a montré comment il fallait faire, on se rend compte de tout le travail, ce n'est vraiment pas facile.

Lou:

Ce qui m'a le plus marquée c'est la fabrication des paysages et des personnages, la durée de la réalisation du projet et le nombre de personnes qui travaillent pour faire un dessin animé. La partie la plus intéressante était la création des images.

Dans un prochain article les enfants parleront de leur ressenti concernant le contenu du film. En attendant voici quelques chiffres et indications:

- Les paysages ont tous été dessinés à la main

- Les personnages sont en images de synthèse

- Le film est fabriqué en France

- 7 ans de travail

- 10 épisodes

Une centaine de personnes sur le projet ( voix des comédiens, musiques, informaticiens, ingénieurs du son, musiciens...)

On dit que les personnes qui animent des sujets inanimés ont le syndrome de Gepetto (C'est le menuisier qui donne la vie à Pinocchio)

Au cinéma (clap 3)
Au cinéma (clap 3)
Au cinéma (clap 3)
Au cinéma (clap 3)
Au cinéma (clap 3)

La productrice des poèmes de Prévert en films d'animation est Delphine Maury.

Voir les commentaires