Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CM2 Sévigné Narbonne

CM2 Sévigné Narbonne

En route vers la 6 ème !

Publié le par Alexandra Ibanès
Publié dans : #Odyssette
L'Odyssette en Albanie (6)

 

L'ODYSSETTE en Albanie !

(photographies Nil et Sonia sous le texte)

 

Sept ans après notre voyage à vélo jusqu'à Tirana, l'Odyssette s'albanise à nouveau ! Nous avons quitté l'espace Shenghen pour l'espace Shengin. L'Albanie sera un passage marquant du périple. L'enregistrement de nos navires a été officiellement établi dans un café de Shengin, par le chef des douaniers en marcel (c'est vrai qu'il faisait bien trop chaud pour porter l'uniforme). "Une cigarette ? Vous prenez un café ? Alors, montrez moi les papiers du kayak, qui est le capitaine ? Comment ça vous n'avez pas de papiers ? Bon, on va écrire n'importe quoi, hahaha !" Il nous a établi un document illisible et farfelu mais ne manquait pas d'humour : ne vous inquiétez pas ce sera informatisé". Pendant ce temps là les gamins du port s'amusaient comme des fous sur nos kayaks et Nil discutait mariage sur un canapé avec la policière dans la tour de contrôle du port.

On ne fait pas mieux que ce pays en matière de rencontres amicales... quoique... il existe en Republika Srpska, une petite ville appelée Trebinje, mais nous reviendrons la dessus... Raki par-ci, café par là, goûtez moi ce fromage pour accompagner votre cinquième raki, et puis tiens dormez là, vous serez bien, comme ça je vous offre le café demain. Puis n'oubliez pas de passer chez les voisins, il veulent vous offrir une pastèque avant que vous partiez.

 

Et la police n'est pas en reste, une bonne poignée de main, on boit un coup, et les formalités ensuite, enfin peut-être... Bref, un pays plein de dangers ! C'est encore la police qui nous conseille le mieux pour dormir et manger, qui nous apprend les rudiments de la langue albanaise (retranscrits en russe phonétique sinon ce serait beaucoup trop simple). En Albanie ce n'est pas le vent qui freine notre avancée vers Istanbul, mais les invitations en série. On mange naturellement et gratuitement à la table des patrons, on est comme en famille, on reste encore un peu, on arrive plus à partir, on est bien ici. Tous les clients nous offrent un coup à boire, du mouton ou de la dorade. On raconte notre aventure, ils adorent et certains comptent bien s'en inspirer. Même en mer les albanais qui ont entendu parler de nous viennent à notre rencontre voir si on a besoin de rien. Dans le doute ils nous apportent à boire et à manger. Et la côte est belle, avec des grottes marines partout.

 

Le 24 août 2016, une première pour Nil et Sonia après tant de périlleuses vagues surmontées sans encombres depuis la France : le D-day. Comprenez "Dessalage Day". C'est notre débarquement à nous, pas en Normandie mais à proximité du Bar-Restaurant Shkelzeni, à l'ombre d'une pinède dévastée par une tornade, entre deux bunker naufragés. Une mauvaise série de vagues scélérates et deux hommes à la mer ! Nous avons ainsi offert une scène divertissante aux Laurel et Hardy de la police aux frontières. Deux bons gars. A vous en faire aimer la police ce pays ! Après une très chouette soirée en compagnie de kosovars, nous voilà comme chez nous ici.

 

On se sent bien loin du sud de la Croatie et de ses îles à clubbing. Bien sûr il faut voir Dubrovnik, une très belle ville . Des années après, quel plaisir de retrouver les Bouches de Kotor, l'ambiance fête foraine et vacances des années 80 d'Herceg Novi ; de retrouver la grande place de Trebinje, son marché à l'ombre des platanes, la krushka sous les tonnelles, ses femmes élégantes, la paix bien ancrée dans le coeur de ses habitants. Allez aussi dans les montagnes monténégrines, vraiment, elles sont grandioses et sauvages, peuplées de bergers accueillants, de loups et d'ours !

 

En matière de tourisme, les albanais, eux, ont compris une chose que les monténégrins n'ont pas compris : une activité balnéaire bien vivante mais qui sait encore préserver ses paysages. On vous décrira la côte une prochaine fois, nous n'en sommes qu'au début.

 

 

 

 

 

 

L'Odyssette en Albanie (6)
L'Odyssette en Albanie (6)
L'Odyssette en Albanie (6)
L'Odyssette en Albanie (6)

Commenter cet article